Les joies de la traduction

 

Hissein est un ancien du Guéra, région au centre du Tchad, en Afrique centrale. Il a une vaste connaissance de la Bible qu’il lit en français braille. En tant que non-voyant, il a une bonne écoute des autres et peut aussi donner des conseils précieux. Hissein parle de sa vie en toute simplicité:

Je me suis marié à une femme *Kantou. Quand elle est entrée chez moi, elle ne parlait pas l’arabe tchadien, la langue régionale, ma langue, ni le français, langue officielle. Je me suis fait moi-même *Kantou pour parler avec elle. Lors d’une enquête linguistique on m’a demandé de me joindre à l’équipe. On a commencé à traduire la Bible en *kantou. Le *kantou, estimé à 50 000 locuteurs, comporte plusieurs dialectes parlés dans de très nombreux villages.

Le Nouveau Testament est paru en 2012. Pour y arriver, les défis étaient nombreux, se rappelle Hissein:

Parfois on a des difficultés financières, des choses font obstacle, mais à la fin cela devient impressionnant. On devient zélé et le peuple est derrière nous pour nous encourager. Nous disons vraiment merci au Seigneur qui nous a aidés. Si tu veux aller dans la traduction, maintenant tu vas avoir des cheveux blancs! C’est la réalité, mais à la fin il y a la joie. Les *Kantou disent: pas question de s’arrêter au Nouveau Testament, on veut une Bible complète! Et il y a bien plus que les *Kantou!

 
(*pseudonyme ; source : Traduire)