Fini le canabis!

Des cas de Covid-19 ont également été constatés chez les Bekwyel (Congo-Brazzaville). Par conséquent, les classes pour enseigner à lire le Bekwyel ont dû être interrompus dans plusieurs villages. Mais Dieu travaille d’une manière merveilleuse !

Au lieu de se dérouler à l’intérieur, les cours ont eu lieu à l’extérieur. En plein air, il n’y a aucun moyen d’éviter que d’autres personnes écoutent. Dans le cas de la classe de Brice, des personnes qui se sont rencontrées chez un voisin écoutaient le déroulement de la leçon. Ce voisin, d’ailleurs, était un militaire à la retraite qui vendait du cannabis et du vin de palme. A la fin de la leçon, les auditeurs sont venus vers Brice. Ils lui ont posé des questions et ont acheté trois manuels de lecture en bekwyel, en plus du livret contenant l’Évangile de Luc et les Actes des Apôtres.

Par la suite, ils ont pratiqué par eu-mêmes la lecture en bekwyel. Ils ont également étudié l’Évangile de Luc et les Actes des Apôtres. Trois des nouveaux lecteurs ont été si profondément touchés qu’ils ont ensuite donné leur vie à Jésus et participent désormais régulièrement à un groupe de prière.

Les leçons qu’ils ont entendues ont également marqué l’ancien militaire : pour sa part, il a décidé d’arrêter de vendre de la drogue et de l’alcool, qui détruisent la vie des jeunes.