Tivoïde-Akwaya

Cameroun

Langue(s)

Iceve-Maci, Caka, Ugare, Ipulo, Balo, Ugare, Iyive, Eman

Locuteurs

40 000

Religion

Religion traditionnelle, petite minorité de chrétiens

Disponibles

Pas de Bible, pas de film Jésus

Le groupe tivoïde-akwaya est composé de huit communautés parlant chacune sa langue : Ugare, Iceve-Maci, Caka, Ipulo, Balo, Iyive, Eman, Osatu. Ils vivent au sud-ouest du Cameroun.

Le peuple

Les habitants de la région Akwaya vivent en autarcie et cultivent le manioc, les noix, l’igname et les légumes verts. On cultive le riz pour la vente. Comme il n’y a pas de route dans cette région, les gens doivent parcourir de longues distances à pied. Ils travaillent durement et sont accueillants. Ils habitent dans des maisons de torchis avec des toits d’herbe.

Comme dans chaque religion africaine traditionnelle, les gens croient en « Dieu » et en d’autres esprits puissants qu’ils craignent beaucoup. Ils pratiquent la magie et la sorcellerie afin de manipuler les esprits. Quelques rares personnes croient en Jésus, mais il leur est difficile de se libérer des esprits qui les aident. Les chrétiens sont aussi mis sous pression par leur famille.

Besoins:

  • Être libérés de leur peur en découvrant la force du Dieu Tout-Puissant et posséder la Bonne Nouvelle dans leur langue.
  • Disposer d’eau propre, de davantage et de meilleurs équipements médicaux, d’une route dans leur région pour pouvoir vendre des marchandises au marché, d’une meilleure formation scolaire.

Une réponse

Aucun travail n’a encore été entrepris parmi les Caka, Balo, Eman, Osatu.

Bruce Cox et Kathy Cummins sont arrivés dans la région en 2007 et travaillent dans 4 des langues dans le domaine du développement linguistique. Ceci comprend : développer des contacts ; apprendre la langue Iceve, collecter, analyser et rapporter des données linguistiques, soutenir les communautés dans la formation de comités de langues, aider ces comités à créer un alphabet et une orthographe convenables pour leur langue, soutenir la création de ressources écrites dans ces langues ; réseauter avec d’autres qui désirent s’investir auprès de ces langues.

Bruce et Kathy travaillent avec le Pasteur Napoléon dont ils ont fait la connaissance quand ils sont arrivés dans la région. Le Pasteur Napoléon a ensuite fait un bachelor en traduction de Bible et est revenu dans sa région pour travailler à plein-temps avec Bruce et Kathy en 2015. Comme mobilisateur et le coordinateur de 4 des langues tivoïde, il coache des responsables de comité, participe à la narration biblique et contribue au travail de linguistique.

Il est prévu de commencer la narration biblique chez les Ugare, Ipulo et Iyiye,  dans l’espoir que cela posera les bases pour une traduction écrite.

Kathy et Bruce espèrent que la narration biblique fera grandir l’intérêt pour la traduction de la Bible et que plus de personnes s’impliqueront dans le développement linguistique afin de poser les bases de la traduction. Ils sont souvent découragés du peu de résultats de leurs efforts continus de mobilisation, mais restent convaincus que Dieu aime ces communautés et désire communiquer avec eux afin qu’ils comprennent vraiment qui est Jésus et ce qu’il a fait pour eux.