Nzakara

République centrafricaine

Langue(s)

Nzakara

Locuteurs

50 000

Partenaires

Religion

Animisme; christianisme

Le peuple

Les Nzakara habitent le sud-est de la République centrafricaine à environ 750 km de Bangui, la capitale. Ils sont connus pour leur musique jouée à la harpe et leurs danses. Relativement isolés, ils vivent traditionnellement de l’agriculture : manioc, maïs, arachides et riz. Ils élèvent aussi des chèvres, de la volaille et des porcs. L’exportation du café et du coton est fortement en baisse, suite aux troubles civils et beaucoup ont dû fuir dans les régions voisines sans pouvoir revenir à leurs champs.

La grande majorité des Nzakara fait partie d’une Église. La Bible n’existe qu’en français ou en sango, langue nationale insuffisamment connue par beaucoup de Nzakara. Par conséquent, le message biblique est souvent mal compris et beaucoup le mélangent avec leurs croyances traditionnelles. De plus, le taux d’alphabétisation est bas : 17%.

Ce qui a déjà été accompli

La traduction du Nouveau Testament est achevée, mais la révision de certains livres n’est pas encore terminée. Actuellement, les traducteurs sont en train de traduire les Psaumes afin de pouvoir être publiés avec le Nouveau Testament. Il est prévu de diffuser la Parole de Dieu également sous forme audio et de former les pasteurs dans le cadre des activités d’interaction avec la Bible en langue maternelle. Le film Jésus en nzakara a eu un bon impact préliminaire mais les troubles civils empêchent de le diffuser largement auprès des Églises.

Un troisième traducteur serait nécessaire pour renforcer l’équipe face au grand travail final avant l’impression.

Sur le plan de l’alphabétisation, le projet de 5 ans d’enseigner 1000 personnes à lire leur langue a dû être reporté, faute d’argent et suite aux troubles qui ont dispersé les populations. Des classes de transition français-nzakara ont lieu, cependant, à Bangui la capitale.

Objectifs

  • Soutenir les traducteurs locaux et leur permettre de mener à bien un programme de traduction et d’alphabétisation parmi les Nzakara
  • Traduire et vérifier le NT avec les Psaumes, la mise en page
  • Enseigner à 1000 personnes à lire et à écrire en cinq ans
  • Apprendre à de nombreux responsables d’église à utiliser les parties de la Bible traduites en nzakara

Prions pour

  • Une paix durable dans ce pays déchiré.
  • La santé des traducteurs et de leurs familles.
  • La finition, vérification et mise en page du Nouveau Testament avec les Psaumes.

Finances

Wycliffe Suisse souhaite contribuer CHF 8000 au budget dans le domaine de la traduction.