Hadjaraï

Tchad

Langue(s)

15 langues

Locuteurs

environ 500 000

Religion

Islam, Christianisme, animisme

Partenaires

FAPLG; SIL Tchad

Pendant la saison des pluies j’avais du travail, mais après je n’avais rien à faire. Alors je me suis inscrit à un cours d’alphabétisation dans ma langue maternelle, le zirenkel. Trois ans après, je maîtrise si bien la lecture et l’écriture qu’on m’a proposé  comme enseignant ! J’ai mis immédiatement en pratique mes compétences acquises en classe. J’ai aménagé un jardin potager et démarré une activité accessoire : la fabrication de briques. Je les vends à ceux qui veulent construire une maison. Ces cours d’alphabétisation ont transformé ma vie.

Le peuple

Au centre du Tchad, dans la région du Guéra, habitent les «Hadjaraï» (les gens des montagnes). Plus de 550 000 habitants, répartis en 27 groupes linguistiques, vivent dans cette région vallonnée. La plupart d’entre eux vivent en autarcie.

Un manque de connaissances dans les domaines de la santé et de l‘agriculture entraînent des maladies et parfois la famine. Le taux d’analphabétisme dans le pays est supérieur à 70% ; 85% des femmes ne savent ni lire ni écrire.

 

Ce qui a déjà été accompli

Depuis 2001, la FAPLG (Fédération des Associations pour la Promotion des Langues au Guéra encourage la promotion des langues locales et de l’alphabétisation dans ces langues.

18 associations linguistiques et des programmes de lecture en 15 langues ont vu le jour. 280 classes de lecture ont été ouvertes, dont 71 pour enfants en âge préscolaire. Dans les classes d’adultes, on traite régulièrement de sujets sur la santé et l’agriculture. On organise aussi des activités permettant d’améliorer le revenu.

Objectifs

  • Former des enseignants et des enseignants auxiliaires pour enseigner dans 300 classes scolaires.
  • Donner la possibilité à 6000 adultes et plus de 9000 enfants d’âge préscolaire d’apprendre à lire et à écrire dans leur langue maternelle.
  • Permettre à la moitié des adultes en formation de bénéficier du programme « activités pour l’amélioration des revenus».

Finances

Le budget du projet s’élève à CHF 223 000 pour 2017. Diverses organisations Wycliffe, ainsi qu’une fondation suisse y contribuent de façon substantielle. Wycliffe Suisse souhaite contribuer jusqu’à CHF 25 000 à ce projet.