Un message pour tous (suite)

Début 2014, Lilly est allée à Mission-Net, un congrès destiné aux jeunes adultes chrétiens en Europe.

Quand je suis entrée, il ne restait que dix minutes avant la fin du culte du matin, se rappelle Lilly, mais j’ai senti la puissance de Dieu dans cette salle.

Après le culte, Lilly a parcouru les stands des différentes œuvres. Elle a demandé au Seigneur :

À qui dois-je m’adresser ? Où dois-je aller ?

Elle a remarqué au mur une petite exposition de dessins. C’était des illustrations pour enfants.

Ce sont les dessins pour ma Bible pour enfants !  a-t-elle pensé.

En racontant sa vision concernant la Bible pour enfants, Lilly a vu la dame qui tenait le stand fondre en larmes. Avant son arrivée, les 3 000 participants de ce congrès avaient prié Dieu d’appeler plus de traducteurs de la Bible pour les Roms.

Lilly a été conduite vers le stand de Wycliffe où elle a rencontré Angelika Marsch, la directrice de Wycliffe-Allemagne à cette époque. Il y a eu des larmes de joie et elle a eu des discussions sincères. Lilly est repartie avec un plan pour commencer la traduction.

Le projet a débuté sans presque aucun financement. La dame de l’exposition à Mission-Net a fourni les dessins tandis qu’Angelika aidait Lilly à lever des fonds et à contacter de potentiels partenaires.

Lilly a questionné les enfants sur leurs passages et personnages favoris et a commencé à traduire. Avec l’aide d’autres personnes qui avaient de l’expérience dans la traduction de la Bible pour les Roms, Lilly et son équipe ont traduit 122 histoires bibliques en romani kalderash.

En décembre 2015, 6 400 bibles pour enfants ont été imprimées. Sa présentation a été organisée au congrès Mission-Net qui a suivi, et 450 exemplaires ont été distribués aux missionnaires œuvrant en Europe. Les enfants et les adultes ont beaucoup aimé. Des responsables d’Églises ont demandé des exemplaires. L’un d’eux a même été introduit en cachette dans une prison en Hollande.

Lilly a commencé à entendre des témoignages de vies transformées grâce à ce livre. L’un d’eux était celui d’une maman rom dont le petit garçon avait des problèmes de langage. Cette maman lui a lu un passage de la Bible pour enfants et le lendemain matin, il a prononcé des mots qu’il n’avait jamais dits auparavant.

Qui t’a appris à parler comme ça ?  lui a demandé sa mère.

C’est Dieu lui-même, lui a répondu le petit garçon.

Lilly espère voir ce livre largement diffusé au Royaume-Uni, au Chili et en Russie, des pays où vivent de grandes communautés de Roms. Elle désire aussi faire plus d’enregistrements audio. Pour commencer, afin de satisfaire les nombreux Roms qui préfèrent la communication orale, 30 récits ont été enregistrés sur le CD qui accompagne la Bible pour enfants.

L’équipe en a déjà enregistré 30 autres de plus, mais il reste encore plus de la moitié des récits bibliques à enregistrer. Elle projette aussi de publier en caractères cyrilliques la Bible pour enfants ainsi que peut-être en produire une version en bande dessinée. Avec tout ce travail devant elle, l’équipe persévère dans la foi.

En raison du fait même que Dieu a donné son fils pour mourir pour nous […] dit Lilly, nous tirons tout de cela. Cet événement nous donne tant de force et de puissance. Il nous permet de vivre.

Elle ajoute : Tant que nous en avons le temps, nous devons saisir les occasions que Dieu nous donne. Nous ne savons pas comment les choses vont évoluer, si des frontières vont se fermer. Nous devons agir tant que nous le pouvons.

 

Texte: Claire M. Smith

Photos: Heather Pubols