Raconter la Bible en Sibérie

A l’extrême est de la Sibérie, éparpillés à travers une région très peu habitée, vivent plusieurs petits peuples de tradition animiste et shamaniste dont les Nanaïs, les Tchouktches, les Koriaks, les Khantys et les Oudéguéïs. Intégrés au sein de l’Union soviétique au cours du 20ème siècle, ils ont généralement abandonné leur langue, culture et mode de vie.

Il existe une très petite minorité chrétienne parmi ces peuples. L’Évangile a de la peine à prendre racine dans les cœurs, car, si beaucoup connaissent la Bible en russe, elle représente pour eux une religion étrangère. Lorsque des traductions de la Bible existent dans les différentes langues maternelles, elles sont diffusées sous forme écrite, ce qui représente encore un obstacle. Ces populations parlent leur langue mais très peu savent la lire car toute la scolarité s’est faite en russe. «J’ai essayé de lire la Bible en russe mais je n’y ai rien compris» témoigne une femme nanaï «alors j’ai essayé de lire l’Évangile de Luc en nanaï, j’ai encore moins compris !»

C’est dans ce contexte qu’est né le projet de création et d’enregistrement de récits bibliques dans 16 langues de Sibérie (projet Bible Audio Stories BAS = récits bibliques audio), orchestré par une de nos organisations partenaires. Découvrez ce projet en consultant notre journal Traduire.