Les cinq dernières langues

Mali

Langue(s)

5 langues différentes

Locuteurs

environ 60'000 (entre 2'600 et 20'000 par langue)

Religion

85% musulmans, 13 % animistes, 2 % chrétiens

Disponibles

Rien dans aucune des 5 langues

Les cinq communautés présentées ici ont un seul point commun : il n’existe encore aucun texte biblique dans leurs langues ! Deux d’entre elles (1 et 2 sur la carte) sont parlées dans l’est du Mali près de la frontière burkinabé et même en partie au Burkina Faso. La langue (3) est parlée au centre du Mali et deux langues (4 et 5) en bordure du Sahara.
Une grande partie de ces populations vit en dehors des centres urbains ; ce sont des agriculteurs et des éleveurs. Plus on se rapproche du désert, vers le nord, plus les récoltes sont incertaines. 4 de ces 5 communautés habitent dans des régions très dangereuses, inaccessibles aux étrangers.

Leurs croyances

La majorité de la population est musulmane, beaucoup pratiquent une forme d’islam populaire. Deux de ces communautés ont un certain nombre de chrétiens.

Prochaines étapes

Le partenaire financier s’est dit prêt à fournir les fonds nécessaires, entre octobre 2019 et septembre 2020, pour différentes activités :

  • Pour la communauté 1 : travail sur l’orthographe et atelier sur les mots clés.
  • Pour la communauté 2 : entretiens avec les chrétiens pour examiner ce que comportent une traduction de la Bible et un atelier sur les mots clés.
  • Pour les cinq communautés : évaluer clairement les besoins et établir des objectifs précis.

Début

Trois personnes se sont engagées, début 2018, à recueillir des informations sur ces langues et leur usage, sur la population, etc. Dès août 2018, ces chercheurs ont commencé à mobiliser les chrétiens du pays et dans le monde pour prier pour ces cinq communautés. En été 2019, les informations recueuillies ont été analysées et mises sous forme de rapport.

Priez pour

  • les différentes parties concernées et les responsables participant à la première phase, afin que Dieu leur accorde Sa sagesse et les forces nécessaires pour mener à bien ces travaux ;
  • qu’ils découvrent les besoins des différentes communautés de langues et ce qu’il faudrait faire maintenant ;
  • que le Seigneur appelle et envoie le personnel indispensable à l’oeuvre ;
  • que les chrétiens des communautés 1 et 2 apportent leur contribution au travail.

 

Merci Seigneur pour

  • les personnes prêtes à travailler pour la première phase en plus de leurs autres occupations ;
  • le financement accordé en 2019-2020 pour la première phase.