Cours d’hébreu pour conseillers en traduction

Israël

Langue(s)

30 à 40 peuples profiteront par an

Locuteurs

Huit conseillers de traduction en formation

Partenaires

SIL International

Pour les vérifications de l’Ancien Testament, il existe un grand manque de conseillers de traduction, puisque, dans le passé, Wycliffe et SIL ont ciblé la traduction du Nouveau Testament. Par conséquent, la plupart des conseillers savent bien le grec, mais peu ou pas l’hébreu.

De plus, l’Ancien Testament est trois fois plus long que le Nouveau Testament. Alors un bon nombre de conseillers sachant l’hébreu est d’autant plus nécessaire pour faire face à la tâche. Et souvent, dans de nouveaux projets, des portions de l’AT sont traduites en parallèle à la traduction du NT. Il est donc vraiment urgent de former des conseillers qui maîtrisent l’hébreu.

Le cours

Par conséquent, dans un premier temps, on a enrôlé huit candidats du monde entier pour un cours d’un an en hébreu biblique et en exégèse. Le but est qu’ils puissent lire et comprendre divers types de textes hébraïques de l’Ancien Testament tels que les textes narratifs, les prophéties et les psaumes.

Fin novembre 2020, les participants auront terminé les dix premières semaines du cours. L’un d’eux, André Wehrli de Wycliffe Suisse, nous écrit : «Je recommande ce cours à chaque conseiller en traduction, qu’il ait ou non des connaissances préalables. J’avais appris la grammaire et l’écriture de l’hébreu. Ces aspects ‹théoriques› sont certes utiles, mais pouvoir s’exprimer librement en hébreu est d’une valeur inestimable! Quand on commence à penser dans la langue elle-même plutôt que d’apprendre quelque chose sur la langue, un nouvel univers s’ouvre à l’apprenant».

Monter à Jérusalem

Pendant la majeure partie de l’année de formation, les cours se déroulent en ligne : 1½ heures de cours d’hébreu biblique par semaine, dispensé selon les meilleures méthodes d’apprentissage de langue, avec 3½ heures de devoirs par semaine.

Tout cela culminera avec un mois d’étude intensive en présentiel, prévu pour 2021 en Israël, au Centre de Jérusalem pour la traduction de la Bible (JCBT), dont le programme a fait ses preuves.

Un impact multiple

Après le cours, les participants travailleront comme conseillers en traduction en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud et dans le Pacifique au service de divers groupes linguistiques.

Finances

Votre don permettra de cofinancer les frais de cours de CHF 37’600 (environ CHF 4’700 par personne) pour les huit participants, contribuant ainsi à faire progresser la traduction de l’Ancien Testament dans 30 à 40 communautés linguistiques du monde entier.