Bbaledha

République Démocratique du Congo

Langue(s)

Bbaledha (à l'est du pays)

Locuteurs

2 millions

Partenaires

Comité de langue, Églises, SIL RD Congo

Disponibles

Bible entière

Arrière-plan

Toute la Bible en bbaledha est disponible, mais beaucoup de gens ont du mal à la lire ! Ils ont besoin de cours de lecture pour apprendre l’orthographe.

La traduction du Nouveau Testament en langue bbaledha a commencé en 1936 et a pris fin en 1989, et la traduction de la Bible entière a été achevée en 2014. Depuis, l’orthographe a été considérablement améliorée. En effet, la langue n’a pas fait l’objet de recherches suffisamment approfondies à l’époque, de sorte que l’orthographe introduite ne distinguait pas tous les sons ; elle utilisait trop peu de lettres, pour ainsi dire, et les lecteurs ne saisissaient souvent pas tous les aspects des textes.

Ainsi, pour avoir accès à la Bible dans leur langue, les locuteurs Bbaledha doivent à présent dépasser un triple défi :
• 60 % de la population n’a pas eu la possibilité d’apprendre à lire et ne peut donc pas tirer profit de la Bible dans sa propre langue.
• La nouvelle orthographe pose un défi supplémentaire, y compris à ceux qui lisaient la Bible dans son ancienne orthographe.
• Un conflit entre deux communautés dans la région rend la distribution des bibles difficile.

Ce qui a été fait

Dans un premier temps, le matériel didactique a été produit : affiche présentant l’alphabète, syllabaires et livrets pour la première lecture (deux histoires bibliques et des légendes locales).

Durant l’année 2020, les Églises ont organisé des réunions de sensibilisation en faveur de l’alphabétisation utilisant la nouvelle orthographe. Par la suite, trois classes d’alphabétisation avec un total de 49 participants ont vu le jour. En 2021, malgré un contexte d’insécurité, 59 personnes ont bénéficié de la tenue de ces classes. De plus, les moniteurs ont suivi des cours de perfectionnement et de nouveaux moniteurs ont été formés à l’enseignement. La campagne de sensibilisation s’est poursuivie dans les localités en dehors des zones de conflits, et aidée par la diffusion d’émissions radiophoniques. L’organisation d’ateliers d’écriture a permis de mettre par écrit 12 contes traditionels, maintenant prêts à être publiés afin d’encourager la pratique de la lecture. Un comité de langue a également été formé afin de coordonner plus efficacement les activités.

Objectifs

Un nombre grandissant de locuteurs bbaledha comprendront la Parole de Dieu dans leur langue. Elle parlera ainsi à leur cœur et transformera leur vie. La puissance transformatrice de la Parole de Dieu apportera la réconciliation et la paix entre les deux groupes en conflit.

Pour cela, il est nécessaire que les pasteurs, les prêtres, les évangélistes et les anciens des Églises puissent lire et écrire leur langue afin d’utiliser la Bible dans la vie de l’église.

Les enseignants d’école devront aussi apprendre à lire et à écrire le bbaledha, pour qu’ils puissent le transmettre aux enfants de l’école primaire et secondaire.

Finances

Pour l’année 2022, le budget du projet s’élève à CHF15’690. Wycliffe Suisse contribue par un montant de CHF10’000.