Prier pour les Suri

Janvier 2021

Nous vous transmettons les nouvelles reçues de Matthias, notre collaborateur, qui est bien retourné en Éthiopie en automne 2020.

Les populations du Tigré

Comme vous le savez peut-être, il y a eu récemment des troubles graves au Tigré, région au nord du pays. Le conflit armé qui a suivi a provoqué de grandes souffrances et un déplacement d’une partie de la population. Nous prions et espérons vivement que la paix entre les communautés linguistiques dans cette région et dans tout le pays sera restaurée.

L’équipe

Début novembre, Barduni, le responsable de l’équipe de traduction, a suivi un cours de deux semaines sur la théorie de traduction à Addis-Abeba. Cette formation lui a également permis d’approfondir ses connaissances sur le contexte géographique et historique des livres de la Bible.

Malheureusement, la santé de Barduni s’est détériorée de façon dramatique après sa première semaine à la capitale. En raison de difficultés respiratoires, il a dû être transporté d’urgence à l’hôpital où on lui a administré de l’oxygène. Au bout de deux jours, il se sentait mieux et a pu quitter l’hôpital. Mais plusieurs examens supplémentaires étaient nécessaires et Matthias a dû accompagner Barduni. À chaque examen, le temps d’attente était assez long. Dieu merci, le résultat de son test Covid-19 était négatif. Le scanner a cependant montré que les deux poumons ne fonctionnent que partiellement et que l’infection fongique n’est pas totalement éradiquée. La tuberculose de l’hiver dernier a bien guéri, mais a laissé des cicatrices sur les poumons. Il semble que Barduni est toujours particulièrement sujet aux attaques de l’adversaire, car son rôle dans l’équipe est d’encourager toujours à nouveau les autres traducteurs, les motiver pour le travail et essayer de leur transmettre la vision de Dieu pour leur peuple, à savoir que tous les Suri puissent le connaître.

Comme Barduni était de nouveau en détresse respiratoire aiguë, il a dû être réadmis à l’hôpital pour une durée de deux semaines. On a demandé à Nyurli, son collègue traducteur, de venir à Addis-Abeba auprès de Barduni pour l’aider au quotidien. (En Éthiopie, c’est la famille du patient qui lui prépare et apporte les repas tout au long de son séjour à l’hôpital. De plus, un membre de la famille reste jour et nuit, dormant auprès du malade.) Pendant cette période, Nyurli a pu saisir à l’ordinateur l’ébauche de la traduction de l’évangile de Jean. Maintenant, cette ébauche est prête pour l’étape suivante.

Nyangaramu et Kumundo, les deux autres traducteurs, ont préparé les examens clôturant la 8e année scolaire. La date de ces épreuves avait été repoussée à plusieurs reprises en raison de la pandémie. Si tout s’est passé comme prévu, les examens ont eu lieu fin décembre 2020.

Vous aviez prié pour la rencontre avec le président du synode de l’Église Mekane Yesus de Gambella Ouest. Elle s’est très bien déroulée. Il a manifesté un grand intérêt pour aider l’équipe de traduction à constituer une Église parmi les Suri (Kacipo-Balesi) à Koi. Il a annoncé son intention de rendre visite à l’équipe de traduction à Koi avec quelques collègues au cours de la seconde moitié du mois de décembre. Pour Bartagi, le diplômé de l’école biblique, il laisse entrevoir la perspective d’un stage.

Nous remercions Dieu parce que

  • les quatre évangiles dont l’ébauche de traduction est terminée ;
  • la bonne rencontre avec le président du synode ;
  • le stage en vue pour Bartagi qui a bien terminé l’école biblique ;
  • l’amélioration de la santé de Barduni et l’aide de Nyurli.

 

Nous prions pour

  • un processus de réconciliation entre les communautés au nord de l’Éthiopie qui aboutisse à une paix véritable ;
  • l’aide en faveur de tous les habitants de ce pays qui souffrent des conséquences et de la guerre ;
  • que de nombreux Éthiopiens se tournent vers le Prince de la Paix, Jésus-Christ ;
  • le rétablissement complet de Barduni ;
  • que la traduction de la Bible avance bien ;
  • la protection de chaque membre de l’équipe et de leur famille, y compris Matthias, contre les maladies et les attaques spirituelles.