Prier pour les Nami* Kopieren

mai 2020

Les peuples Tikar*, Kopi* et Nelayan* sont trois groupes ethniques d’Asie du Sud-Est qui ont été peu touchés par l’Évangile jusqu’ici. La plupart de la population est adepte d’une autre religion universelle. Seule une poignée d’entre eux suit Jésus comme Sauveur et Seigneur.

Trois familles se consacrent à ces groupes pour les familiariser à la Parole de Dieu dans leur langue. Confrontées à la pandémie, les deux familles engagées dans les régions des Tikar et des Kopi sont temporairement retournées dans leur pays d’origine. Ils s’attendent à devoir y rester plusieurs mois avant de pouvoir retourner en Asie. Le collaborateur de l’équipe et sa femme, tous deux Nelayanes, sont restés sur place.

Comment le travail se poursuit-il ?

L’équipe Tikar a rencontré un chauffeur  au chômage suite à l’interdiction des déplacements en raison de la pandémie. Ils ont pu l’embaucher afin qu’il mette sur papier les enregistrements audio de données linguistiques. Ces données seront traduites dans un deuxième temps en tikar. Ainsi, l’équipe peut progresser dans l’analyse et l’apprentissage du tikar.

Les défis sont nombreux.

La famille qui travaille en région kopi a avant tout besoin de repos après une période de travail très prenante d’apprentissage de la langue, de gestion d’équipe, de problèmes de visa, de déménagement et de crise du Covid-19. Mais cette famille continue à entretenir le lien avec ses amis kopis par Internet et poursuit l’apprentissage de la langue par ce biais.

Le couple qui vit parmi les Nelayan devra attendre un peu plus longtemps avant de pouvoir s’installer dans cette région. En attendant et dans la mesure du possible, ils se consacrent à l’analyse linguistique et, dans la mesure du possible, à mieux connaître leurs voisins pour être en bénédiction malgré le Covid-19.

Nous remercions Dieu pour

  • pour les nombreuses données linguistiques en tikar, collectées avant la pandémie,
  • pour les progrès réalisés jusqu’à ici dans l’apprentissage du kopi,
  • pour ce qu’il a, jusqu’ici, largement épargné la région de la pandémie.

 

Nous prions pour

  • pour que Dieu protège les hommes des trois peuples qui souffrent des conséquences économiques de la pandémie et des limites de leur système sanitaire,
  • pour que les collaborateurs qui sont rentrés puissent se ressourcer émotionnellement et spirituellement dans leurs pays d’origine,
  • pour qu’il y ait une plus grande ouverture spirituelle face à l’Évangile dans les trois peuples.