Prier pour les langues regroupées Mbeya

avril 2021

Dans la région Mbeya et Iringa en Tanzanie, on travaille à la traduction de la Bible en 13 langues bantoues depuis 2003. En voici un aperçu :

Statu quo des 13 projets du projet de langues regroupées mbeya :

La traduction du Nouveau Testament (NT) a déjà été achevée et distribuée dans 5 langues : le kinga, le malila, le ndali, le nyakyusa, le sangu et le vwanji.

Le NT en nyiha et en bena est actuellement chez l’imprimeur (voir ci-dessous).

L’équipe safwa révise actuellement les deux derniers livres du NT avec un conseiller en traduction (voir ci-dessous).

L’équipe pangwa a traduit environ la moitié du NT.

Les Bungu n’ont commencé la traduction du NT qu’en 2016. Le système d’écriture de cette langue à tons constitue un défi majeur et présente certains problèmes qui n’ont pas encore été résolus.

Chez les Kisi, un traducteur n’a pu être engagé qu’en 2018.

Chez les Manda, un groupe ethnique assez important (43 000 locuteurs), le travail n’a pas encore commencé faute de moyens financiers.

Sujets de prière :
L’équipe d’enquête linguistique

Nous remercions Dieu du visa de travail accordé à Hazel pour une année supplémentaire. Elle est actuellement la seule linguiste à Mbeya. Helen est en Ouganda et attend son permis de travail. Prions pour qu’elle l’obtienne rapidement afin de pouvoir retourner en Tanzanie.

Le traducteur des Kisi et celui des Manda se forment actuellement en linguistique. L’objectif de leur étude personnelle est de prendre conscience de certains aspects linguistiques afin de pouvoir mieux traduire. Prions pour eux.

L’équipe alphabétisation – interaction avec les textes bibliques
Kaduma, qui était chargé du domaine alphabétisation – apprentissage de l’écriture dans la région bena, est décédé de façon inattendue en janvier. Malheureusement, il n’y a aucun moyen de le remplacer pour le moment. Prions pour sa famille. Prions aussi que Dieu montre à l’équipe bena comment poursuivre la tâche afin que cette communauté linguistique puisse continuer à apprendre à lire et à écrire pour être préparée lorsque le NT en bena sera publié. Le texte est actuellement chez le typographe pour la mise en page.

Juhudi a repris en janvier la coordination du département alphabétisation – interaction avec les textes bibliques. Il fait un très bon travail, mais a besoin de beaucoup de sagesse car, en parallèle, il poursuit des études pour approfondir ses connaissances dans le domaine interaction avec les textes bibliques. Prions pour Juhudi qui doit étudier en anglais, une langue étrangère pour lui. Il n’est pas facile de jongler entre ses études et son travail. Souvent il lui faut étudier tard dans la nuit.

L’équipe média en langue maternelle
L’équipe kisi a récemment suivi une formation pour pouvoir enregistrer le récit de Pâques à l’aide du logiciel HearThis. Prions pour un enregistrement de qualité qui puisse être diffusé à Pâques.

Daniel Hunziker travaille dur pour mettre à jour les applications de la Bible pour le projet de langues regroupées. Soutenons-le dans la prière.

Les enregistrements audio du NT et de la Genèse en sangu devraient être prêts début juin afin de servir de base pour une application de plus.

Divers
Merci de vos prières pour l’ouverture d’une filiale de SIL Tanzanie en Afrique de l’Est. Elle est située à Kigali (Rwanda). Les collaborateurs qui n’obtiennent pas de permis de séjour permanent en Tanzanie seront donc basés à Kigali ce qui leur permettra d’aller en Tanzanie rapidement grâce à un visa d’affaires du Rwanda. Prions pour les 4 couples/familles qui s’installeront à Kigali dans les prochaines semaines.

Nous remercions Dieu parce que

  • Merci Seigneur : la traduction du NT en nyiha et en bena est terminée. Les deux documents sont maintenant chez le typographe pour la mise en page.
  • L’équipe safwa travaille avec des conseillers en traduction à la vérification de 2 Corinthiens et Romains, les deux derniers livres qui restaient à revoir.

 

Nous prions pour

  • pour une meilleure communication en ligne entre les membres de l’équipe ;
  • pour la force et le discernement des traducteurs, des consultants et des membres des groupes linguistiques : ils doivent prendre en ligne toutes les décisions concernant les questions de traduction car, pour le moment, il est impossible de travailler ensemble sur place;
  • pour ceux qui sont malades ou qui ont perdu des êtres chers.