Le projet bèbèlibè pendant la crise corona

Avril 2020

Malgré la crise du corona virus, les traducteurs continuent de travailler et le consultant étranger les aide par internet. L’un d’entre-eux, Nestor, nous écrit : «Nous avons commencé la traduction de la Lettre de Jacques. Nous poursuivons également les exercices avec le manuel de traduction et les leçons dans le programme ‘Etude biblique’, qui passe par la Bible en un an.»

Le 7 mars, juste avant la crise du corona virus, le groupe de travail sur les termes clés de la Bible s’est rencontré pour discuter des différentes traductions possibles pour le terme « autel ». Ce terme apparaît dans les Actes des Apôtres mais il n’existe pas chez les Bèbèlibè ! En effet, dans leurs pratiques religieuses traditionnelles, ils ne construisent pas d’autels pour les sacrifices. Ils ont donc cherché l’expression la plus appropriée et en ont choisi une qui signifie littéralement « petite terrasse du sacrifice ». Mais à cause de la crise du corona virus, ils ont reporté la rencontre du 4 avril consacrée à la traduction du mot « Seigneur ».

Merci de prier pour nos frères et sœurs du Bénin. Que Dieu tout-puissant protège ses enfants, toutes les personnes clés et les autorités du pays. Que la crise renforce la foi et le témoignage de beaucoup.

Soyons reconnaissants

  • pour les progrès réalisés par les trois traducteurs et leur empressement à continuer à travailler sur la traduction par eux-mêmes malgré les circonstances ;
  • que le contact avec les traducteurs via Internet puisse être maintenu même pendant l’isolement.

 

Prions

  • que Dieu protège, guide et encourage les traducteurs et toutes leurs familles qui se trouvent dans le nord du Bénin ;
  • que la crise de Corona n’entrave aucun domaine du projet de traduction. Au contraire, que cette pandémie serve à renforcer la relation de tous avec Dieu et la relation de toutes les églises entre elles ;
  • qu’il préserve et guide les personnes clés du projet.