Guérir des traumatismes: qu’est-ce que l’Église peut faire

Si Dieu nous aime, pourquoi souffrons-nous? Comment les blessures de nos cœurs peuvent-elles être guéries? Comment peut-on aider les enfants traumatisés? Comment pouvons-nous aider les femmes qui ont été violées? Comment pardonner aux autres? Comment vivre en tant que chrétiens au milieu d’un conflit?

Voilà les questions auxquelles le séminaire Guérir des traumatismes essaie d’apporter une réponse. Proposé sous forme d’ateliers, les responsables d’églises locales peuvent se former à l’accompagnement des victimes de traumatismes graves tels que la guerre, les crimes violents, les catastrophes naturelles et les épidémies. Le livre accompagnant « Guérir les traumatismes: ce que l’Eglise peut faire » (aussi en vente chez Wycliffe Suisse) décrit les principes de base pour comprendre la santé mentale, y compris l’identification claire de la douleur, la compréhension du processus de deuil et comment déposer les blessures à la Croix.

À ce jour, le livre a été traduit et publié dans plus de 35 langues d’Afrique, d’Asie et du Pacifique et des travaux sont en cours dans plus de 60 autres langues (dont l’allemand depuis 2018). Une adaptation spéciale du thème Apporter la guérison aux enfants traumatisés a également été publiée.

Un pasteur du Tchad résume les fruits de cette initiative : «Je me vois désormais comme un instrument pour apporter la guérison dans la vie des gens et pour apporter de l’espoir qui peut conduire à de nouveaux commencements. »

Pour plus d’informations sur le livre ou les ateliers, visitez le site.

Photo: Jon Shuler and Sean Stark, pour www.wycliffe.org